Réévaluation cadastrale de votre habitation : pourquoi le montant de votre taxe foncière a t-il doublé ?

Vous venez de recevoir votre avis de taxe foncière sur les propriétés bâties ? A votre surprise, le montant a quasiment doublé par rapport à l’année dernière. Pour autant, les taux n’ont pas changé ce qui accentue votre étonnement. Pourquoi une telle hausse ? Comment la justifier ? Quel recours activer afin de pouvoir contester cette augmentation ?

Pourquoi la taxe foncière augmente-t-elle sans explication ?

Dans l’exemple cité ci-avant, il est vraisemblable que la hausse de la taxe foncière soit liée à une modification importante de la valeur cadastrale de votre immeuble. Sachez que cette mésaventure arrive régulièrement et que pour l’identifier il suffit de se rendre sur votre avis d’imposition et de vous reporter à la ligne “valeur cadastrale”. Si l’hypothèse se vérifie alors vous devriez observer une différence importante de valeur.

Les modifications importantes de la valeur de votre logement

La réalisation de certains travaux donne lieu à une autorisation préalable. Dans ce contexte les services municipaux peuvent avoir informé l’administration fiscale et si cette dernière estime que la valeur du bien est impactée par les transformations alors ils procéderons à une modification des estimations effectuées par le passé. Normalement, en tant que contribuable vous en êtes informé. On vous demandera de décrire le bien comme par exemple le nombre de pièces, les équipements, la nature et l’importance des annexes. Mais il arrive également que l’administration fiscale vous adresse un changement de l’estimation cadastrale sans vous en avertir (elle est dans son bon droit de faire ainsi).

La réévaluation de la valeur des immeubles

La seconde possibilité réside dans la politique des services des impôts locaux. Il arrive que ces services réalisent de façon aléatoire et régulière des réévaluations d’immeuble. En effet, la valeur de ces derniers a été initialement estimé au début des années 70 et ses valeurs sont aujourd’hui déconnectées des réalités du marché. Là encore, en qualité de contribuable vous auriez normalement dû être préalablement consulté. Mais il n’en n’est pas toujours ainsi.

Comment contester une évolution importante de la taxe foncière ?

Pour contester, il convient de respecter une procédure assez contraignante pour obtenir gain de cause. Tout d’abord, vous devez demander à votre centre des impôts fonciers une copie de la fiche de calcul de votre bien (imprimé 6675-M). Cette information est souvent difficile à comprendre et vous pouvez prendre rendez-vous et demander des explications. Si les réponses de l’administration fiscale ne sont pas satisfaisante, vous pouvez envoyer une réclamation en recommandé au chef du centre des impôts. Enfin, 6 mois après si la situation est inchangée, alors vous devrez envisager un recours contentieux et saisir le tribunal administratif dans les deux mois de la réception de la décision de l’Administration.

Notre conseil pour mieux vous défendre

En cas de désaccord avec l’administration fiscale, notre conseil consiste à demander des explications à votre centre des impôts fonciers notamment une copie de la fiche de calcul de votre bien. Vous pourrez ainsi plus facilement comprendre l’évolution et envisager de vous défendre amiablement ou devant un tribunal avec l’aide d’un expert évaluateur immobilier indépendant.

A consulter également nos autres articles et conseils :

Vos questions au jour le jour au sujet de l’évolution de la taxe foncière

  • Comment contester une augmentation de la taxe foncière ?
  • Quelle est le contenu de la nouvelle réforme de la taxe foncière ?
  • Quel niveau d’augmentation de la taxe d’habitation pour une résidence secondaire en 2018, 2019 et 2020 ?
  • Quand recourir à une expertise de valeur vénale ou locative ?
  • L’administration fiscale reconnaît-elle une expertise immobilière indépendante ?