01.89.74.00.97

Rechercher

Les outils d'évaluation immobilière utilisés

Méthodologie d’évaluation immobilière

Outils utilisés

Différentes méthodes utilisées

Contact

Outils évaluation immobilière

Le travail de l’expert immobilier repose sur l’étude et l’analyse de différents cas d’espèce. Pour ce faire, celui-ci dispose de divers outils d’évaluation immobilière et sources lui permettant d’effectuer son étude de marché.

Des sources et des bases de données multiples

Grâce aux antériorités, c’est à dire aux expertises immobilières réalisées depuis sa création, un cabinet d’expertise comme Lamy Evaluation dispose de bases de données interne couvrant l’intégralité du territoire et toutes les typologies d’actifs. Comptant environ 50 000 expertises de valeur vénale depuis sa création en 1982, notre base de données couvre la quasi-totalité des contextes de valorisation

Elles sont également externes et découlent alors de recherches sur divers supports spécialisés. Il peut être par exemple cité GRECAM, PERVAL, AJDI…. 

Ces bases de données externes fournissent des informations précieuses sur l’évolution du marché mais aussi sur l’évolution juridique, économique et fiscale du secteur de l’immobilier. En matière locative, les décisions de justice apportent un éclairage nécessaire à la détermination de la valeur et à l’évolution des différentes méthodologies.

L’interprétation des données

Il y a toutefois un réel travail d’interprétation chez l’expert qui doit être capable d’écarter les valeurs découlant de ces bases de données qui ne reflètent pas la réalité du marché.

On évoquera le cas des intentions spéculatives ponctuelles ou les mutations avec un certain degrés de convenance. L’expert immobilier doit être capable au travers de son expérience de comprendre et d’appréhender la singularité du marché dans lequel le bien s’inscrit. 

Une bonne lecture et analyse des diverses sources implique la référence à des éléments de comparaison qui doivent présenter autant que possible des caractéristiques semblables au bien à évaluer. Une critique objective des éléments de comparaison est alors indispensable pour déterminer, par le biais de décotes ou pondérations, la juste valeur du bien.