01.82.83.77.10

La valorisation de châteaux

Analyse de l'immeuble

Terre agricole

Châteaux

Parkings

Evaluation immobilière chateau

L’estimation de biens de prestige et des châteaux, présentant des caractéristiques et des prestations différentes de celles habituellement rencontrées pour des biens traditionnels et faisant l’objet d’un marché spécifique, voient leur valorisation dépendre de facteurs directement rattachés à leur catégorie en comparaison à des biens de même type, souvent rares sur le marché. En effet, l’immobilier de châteaux forment un marché à part entière et restreint. Des nos jours, ce sont environ 500 à 1000 châteaux qui sont sur le marché.

Méthode d’évaluation immobilière pour un château

Afin de valoriser un château, la méthode la plus pertinente semble être celle par comparaison directe. Toutefois, il ne sera pas forcément utilisé l’unité de mesure pour parvenir à déterminer la valeur d’un château mais plutôt l’identité à une catégorie.

Les critères de valorisation d’un château

Les châteaux doivent répondre à des critères de valorisation bien différents des autres actifs résidentiels rencontrés. A titre d’exemple, les acquéreurs de châteaux recherchent souvent la signature d’un architecte ou d’un décorateur reconnu, de même l’historique de l’appartenance du château peut avoir une influence considérable sur sa valeur, à condition que le bâti d’origine n’ait pas été dénaturé par des restructurations d’époques très différentes.

Les acquéreurs recherchent également des propriétés sur lesquelles des dépendances sont bâties afin d’y accueillir amis ou gardien. L’accès et les circulations indépendantes sont également source de valeur, permettant au personnel de maison de ne pas perturber la tranquillité des propriétaires. Effectivement, le critère essentiel pour des acquéreurs de ce type de bien est la tranquillité, la paisibilité et le calme absolu. Le château devra avoir, à minima, 5 hectares de terrain pour satisfaire ses propriétaires.

L’importance de l’état général du château

L’aspect physique du bien est également important et déroge aussi à l’application classique des critères de valorisation en matière résidentielle. En effet, ravaler la façade d’une maison individuelle n’aura pas le même coût que de ravaler la façade d’un château du XVème siècle. Ainsi un défaut d’entretien prolongé peut être rédhibitoire et le château subira une décote bien plus forte que son coût réel de remise en état.


Le marché des châteaux est un marché atypique, de niche et non uniforme. Il répond à des critères de valorisation particuliers par rapport à de l’habitation classique. Leur valorisation est par conséquent complexe et doit être menée par un véritable connaisseur en la matière.

  • Contactez
    un expert
    immobilier

    Entreprises

    Professionels

    Trouver un expert immobilier dans votre département