01.89.74.00.97

Rechercher

Impact du re-confinement

Marché immobilier : tout savoir sur l’impact du re-confinement

Depuis le 29 octobre 2020, le gouvernement a décidé de re-confiner les français pour une durée de quatre semaines minimum. Certains avaient des projets immobiliers, d’autres arrivaient à la fin de leur bail. Alors que le marché immobilier avait été mis en pause lors du premier confinement, les professionnels se sont mieux préparés pour la deuxième vague. Que faut-il savoir sur le marché immobilier pendant le re-confinement ?

Marché immobilier confinement

Déménagement : peut-on acheter ou louer un bien immobilier pendant le confinement ?

Lors du premier confinement en mars 2020, les visites avaient été annulées, les états des lieux décalés, les projets d’achat/vente reportés, les chantiers arrêtés et les déménagements interdits.

 

Aujourd’hui, le re-confinement autorise les déménagements sous certaines conditions.

 

Dans le cas d’un déménagement sans professionnels :

 

  • être aider des personnes qui sont confinés sous le même toit que nous
  • avoir un justificatif de déplacement “déplacements pour motif familial impérieux”
  • prouver l’obligation de déménager avec une attestation sur l’honneur : un nouveau bail, un acte de vente, un compromis de vente.


Dans le cas d’un déménagement avec professionnels :

  • avoir un justificatif de l’entreprise de déménagement
  • prouver l’obligation de déménager : nouveau bail, acte de vente, compromis de vente.


Dans le cas où un bail se termine, les deux parties ont la possibilité de signer une convention d’occupation temporaire. Elle permet à l’occupant de rester dans son foyer tout en continuant de payer le loyer.

Comment acheter ou louer un bien immobilier pendant le confinement ?

L’achat ou la vente d’un bien immobilier est autorisé durant le confinement. Cependant, il est interdit de réaliser des visites physiques d’appartement ou de maison. Seules les visites virtuelles sont acceptées. Toute personne indiquant la possibilité d’une visite physique sera exposée à une amende de 135€.

 

Les agents immobiliers ont la possibilité de se rendre chez le client afin de réaliser des photos et/ou vidéos pour une estimation immobilière. Cependant, les agences immobilières ne pourront pas accueillir de client. Il est aussi possible de réaliser un état des lieux, sous certaines conditions : le déménagement doit être prévu dans les jours qui suivent l’état des lieux.

 

Les notaires continueront également d’exercer leur profession, en télétravail et avec la possibilité de signer des contrats à distance. Cependant, ils sont autorisés à recevoir des clients dans le cas où les démarches ne pourraient être faites à distance.

Une poursuite des travaux pour les chantiers

Il n’est pas question d’arrêter les travaux publics ainsi que les travaux de rénovation chez les particuliers. Les salariés du BTP ne sont alors pas concernés par l’arrêt d’activité professionnelle pendant le confinement.

 

Il est difficile de continuer la réalisation de chantier comme auparavant. En effet, les chantiers ne peuvent pas accueillir tous les intervenants. Par conséquent, seulement 50% d’entre eux peuvent être présents.

Confinement : hausse ou baisse des prix immobiliers ?

On assiste à une baisse des prix immobiliers dans les grandes villes depuis octobre 2020 :

 

  • 0,50% à Lyon
  • 0,90% à Bordeaux
  • 0,60% à Paris
  • 0,60% à Reims
  • 1,10% dans le Mans.


Cependant, quelques villes augmentent quant à elles leurs prix avec 0,60% à Strasbourg et 1,80% à Marseille.

Marché immobilier : que se passera-t-il après le confinement?

Le marché de l’immobilier après le confinement reste encore incertain pour tous les professionnels.

 

Il semblerait que les prix de l’immobilier pourraient augmenter dans un futur proche car les acheteurs sont de plus en plus nombreux à vouloir investir. Cependant, il se pourrait qu’ils acceptent plus facilement de revoir leur prix de vente à la baisse.

 

On constate que le nombre de ventes en 2020 (moins de 950 000) est nettement inférieur à celui de 2019 (plus de 1,05 million).

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Impact du re-confinement

Marché immobilier : tout savoir sur l’impact du re-confinement

Depuis le 29 octobre 2020, le gouvernement a décidé de re-confiner les français pour une durée de quatre semaines minimum. Certains avaient des projets immobiliers, d’autres arrivaient à la fin de leur bail. Alors que le marché immobilier avait été mis en pause lors du premier confinement, les professionnels se sont mieux préparés pour la deuxième vague. Que faut-il savoir sur le marché immobilier pendant le re-confinement ?

Marché immobilier confinement

Déménagement : peut-on acheter ou louer un bien immobilier pendant le confinement ?

Lors du premier confinement en mars 2020, les visites avaient été annulées, les états des lieux décalés, les projets d’achat/vente reportés, les chantiers arrêtés et les déménagements interdits.

 

Aujourd’hui, le re-confinement autorise les déménagements sous certaines conditions.

 

Dans le cas d’un déménagement sans professionnels :

 

  • être aider des personnes qui sont confinés sous le même toit que nous
  • avoir un justificatif de déplacement “déplacements pour motif familial impérieux”
  • prouver l’obligation de déménager avec une attestation sur l’honneur : un nouveau bail, un acte de vente, un compromis de vente.

Dans le cas d’un déménagement avec professionnels :

 

  • avoir un justificatif de l’entreprise de déménagement
  • prouver l’obligation de déménager : nouveau bail, acte de vente, compromis de vente.

Dans le cas où un bail se termine, les deux parties ont la possibilité de signer une convention d’occupation temporaire. Elle permet à l’occupant de rester dans son foyer tout en continuant de payer le loyer.

Comment acheter ou louer un bien immobilier pendant le confinement ?

L’achat ou la vente d’un bien immobilier est autorisé durant le confinement. Cependant, il est interdit de réaliser des visites physiques d’appartement ou de maison. Seules les visites virtuelles sont acceptées. Toute personne indiquant la possibilité d’une visite physique sera exposée à une amende de 135€.

 

Les agents immobiliers ont la possibilité de se rendre chez le client afin de réaliser des photos et/ou vidéos pour une estimation immobilière. Cependant, les agences immobilières ne pourront pas accueillir de client. Il est aussi possible de réaliser un état des lieux, sous certaines conditions : le déménagement doit être prévu dans les jours qui suivent l’état des lieux.

 

Les notaires continueront également d’exercer leur profession, en télétravail et avec la possibilité de signer des contrats à distance. Cependant, ils sont autorisés à recevoir des clients dans le cas où les démarches ne pourraient être faites à distance.

Une poursuite des travaux pour les chantiers

Il n’est pas question d’arrêter les travaux publics ainsi que les travaux de rénovation chez les particuliers. Les salariés du BTP ne sont alors pas concernés par l’arrêt d’activité professionnelle pendant le confinement.

 

Il est difficile de continuer la réalisation de chantier comme auparavant. En effet, les chantiers ne peuvent pas accueillir tous les intervenants. Par conséquent, seulement 50% d’entre eux peuvent être présents.

Confinement : hausse ou baisse des prix immobiliers ?

On assiste à une baisse des prix immobiliers dans les grandes villes depuis octobre 2020 :

 

  • 0,50% à Lyon
  • 0,90% à Bordeaux
  • 0,60% à Paris
  • 0,60% à Reims
  • 1,10% dans le Mans.


Cependant, quelques villes augmentent quant à elles leurs prix avec 0,60% à Strasbourg et 1,80% à Marseille.

Marché immobilier : que se passera-t-il après le confinement?

Le marché de l’immobilier après le confinement reste encore incertain pour tous les professionnels.

 

Il semblerait que les prix de l’immobilier pourraient augmenter dans un futur proche car les acheteurs sont de plus en plus nombreux à vouloir investir. Cependant, il se pourrait qu’ils acceptent plus facilement de revoir leur prix de vente à la baisse.

 

On constate que le nombre de ventes en 2020 (moins de 950 000) est nettement inférieur à celui de 2019 (plus de 1,05 million).

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Retrouvez toutes les actualités de LAMY Evaluation :

Actualités

Le Lease-back immobilier, ou cession bail, est une alternative qui permet aux entreprises d’obtenir des liquidités dans un délai court.

Lire la suite

Malgré l’absence de la clientèle étrangère, le marché des biens d’exception résiste bien au contexte actuel car c’est une valeur sûre.

Lire la suite

Lors de la transmission d’une entreprise il est important de penser à la valorisation des actifs immobiliers. En effet, certains avantages en découlent.

Lire la suite