01.89.74.00.97

Rechercher

Paris et Ile de France : immobilier tertiaire

Étude de marché 2020 - immobilier tertiaire - Paris et Ile-de-France

La quasi-intégralité des secteurs de l’économie française ont été impactés par la pandémie de COVID 19. Le marché de l’immobilier tertiaire sur Paris et en Ile-de-France a évidemment fait partie des secteurs impactés.

 

Au travers de cet article nous allons évoquer l’évolution, sur 2020, des principaux indicateurs de santé du marché tertiaire sur Paris et l’Ile de France.

immobilier tertiaire paris

Immobilier tertiaire paris 2020 : état de demandes placées

En immobilier, la demande placée correspond aux transactions réalisées. Les transactions concernent les ventes et locations réalisées.

 

Sur Paris et l’Ile-de-France la demande placée a atteint un niveau historiquement bas en 2020. Le nombre de transactions réalisées atteint son niveau le plus bas depuis 2010.

 

Un peu moins de 500 transactions ont été réalisées sur 2020. La moyenne annuelle de transactions réalisée sur la décennie 2010 est d’un peu plus de 900. Le nombre de transactions réalisées est donc presque deux fois moins important que la moyenne constatée au cours des années 2010.

 

Comparé à 2019, la demande placée sur Paris a presque été divisée par deux. Pour la seule ville de Paris, ce sont les arrondissements du sud et du nord-est qui ont le plus souffert d’une baisse de la demande placée.

Immobilier tertiaire paris 2020 : les quartiers phares de la demande placée

Le Quartier Centrale des Affaires, lieu phare de l’immobilier tertiaire en France, connaît un recul d’environ 50% de la demande placée. Encore une fois il s’agit d’un recul historique représentant environ moitié moins que la moyenne constatée au cours des années 2010. Le Quartier Central des Affaires est constitué du 8ème arrondissement et d’une partie des 1er, 2ème, 9ème, 16ème et 17ème arrondissements.

 

Un peu moins de la moitié des transactions réalisées ont été effectuées sur la seule commune de Paris. Le quartier de la Défense a également été un moteur important de la demande placée. En effet, presque 20% des mètres carrés placés en Ile-de-France en 2020 ont été réalisés sur le Quartier de la Défense. Dans ce contexte, le Quartier de la Défense se trouve dans une situation exceptionnelle puisque la demande placée pour ce seul secteur est en augmentation.

 

Le croissant ouest représente aussi une part importante des transactions réalisées. Un peu moins de 15% des mètres carrés placés l’ont été sur ce secteur. 

 

Ce sont principalement les surfaces de bureaux de plus de 5000 mètres carrés qui ont été impactées par la baisse de la demande placée.

Immobilier tertiaire 2020 : évolution des valeurs locatives

Malgré le contexte sanitaire on constate une stagnation, voire une légère augmentation des valeurs locatives sur certains secteurs géographiques de Paris. 

 

La plupart des zones et immeubles de bureaux de Paris, ont vu leur valeur locative rester stable en 2020. On constate toutefois une évolution positive de la valeur locative jusqu’à 100 euros du mètre carré sur le Quartier Central des Affaires.

 

La même tendance se dessine pour l’Ile de France. Globalement les valeurs locatives sont restées stables. Toutefois, on remarque sur certaines zones une légère augmentation notamment sur le Quartier de la Défense.

Immobilier tertiaire 2020 : état de taux de vacance

Avec un nombre de transactions amoindri, il est logique de voir l’offre en bureaux augmenter. De plus, le contexte sanitaire a provoqué la libération de certains bureaux. Certaines entreprises ont également dû revoir leur stratégie immobilière.

 

La proportion de bureaux vacants est donc en augmentation sur Paris et en Ile-de-France. Le taux de Vacance pour l’ensemble de l’Ile de France est d’environ 7%. Pour la ville de Paris, il est d’environ 4%.

 

Que ce soit pour Paris ou pour l’ensemble de l’Ile de France, le taux de vacance a baissé de 2 points en 2020 en comparaison avec l’année 2019. Toutefois cette baisse est à relativiser puisque ces taux de vacances pour 2020 sont inférieurs à certains taux de vacances annuels constatés au cours des années 2010.

Immobilier tertiaire 2020 : état de l'offre

Comme évoquée précédemment, la demande placée a globalement diminué sur Paris et l’Ile-de-France. De plus, la proportion de bureaux vacants a augmenté.

 

Il est à noter qu’il n’y a pas eu en 2020 un phénomène de résiliation massif des baux. Toutefois certains observateurs ont noté une augmentation des sous-locations de bureaux.

 

Ces deux facteurs sont mécaniquement liés à une augmentation de l’offre locative. Moins de bureaux ont trouvé preneurs donc plus de bureaux sont disponibles.

 

L’offre locative est supérieure par rapport à l’année 2019. Toutefois le niveau d’offre n’est pas excessivement élevé puisque le niveau de bureaux disponibles se trouve dans une moyenne haute en comparaison avec ce qui a pu être pratiqué sur la décennie 2010.

 

Cette augmentation de l’offre touche beaucoup moins l’offre de vente et l’offre globale sur les bureaux de plus de 1000 mètres carrés.

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Paris et Ile de France : immobilier tertiaire

Étude de marché 2020 - immobilier tertiaire - Paris et Ile-de-France

La quasi-intégralité des secteurs de l’économie française ont été impactés par la pandémie de COVID 19. Le marché de l’immobilier tertiaire sur Paris et en Ile-de-France a évidemment fait partie des secteurs impactés.

 

Au travers de cet article nous allons évoquer l’évolution, sur 2020, des principaux indicateurs de santé du marché tertiaire sur Paris et l’Ile de France.

immobilier tertiaire paris

Immobilier tertiaire paris 2020 : état de demandes placées

En immobilier, la demande placée correspond aux transactions réalisées. Les transactions concernent les ventes et locations réalisées.

 

Sur Paris et l’Ile-de-France la demande placée a atteint un niveau historiquement bas en 2020. Le nombre de transactions réalisées atteint son niveau le plus bas depuis 2010.

 

Un peu moins de 500 transactions ont été réalisées sur 2020. La moyenne annuelle de transactions réalisée sur la décennie 2010 est d’un peu plus de 900. Le nombre de transactions réalisées est donc presque deux fois moins important que la moyenne constatée au cours des années 2010.

 

Comparé à 2019, la demande placée sur Paris a presque été divisée par deux. Pour la seule ville de Paris, ce sont les arrondissements du sud et du nord-est qui ont le plus souffert d’une baisse de la demande placée.

Immobilier tertiaire paris 2020 : les quartiers phares de la demande placée

Le Quartier Centrale des Affaires, lieu phare de l’immobilier tertiaire en France, connaît un recul d’environ 50% de la demande placée. Encore une fois il s’agit d’un recul historique représentant environ moitié moins que la moyenne constatée au cours des années 2010. Le Quartier Central des Affaires est constitué du 8ème arrondissement et d’une partie des 1er, 2ème, 9ème, 16ème et 17ème arrondissements.

 

Un peu moins de la moitié des transactions réalisées ont été effectuées sur la seule commune de Paris. Le quartier de la Défense a également été un moteur important de la demande placée. En effet, presque 20% des mètres carrés placés en Ile-de-France en 2020 ont été réalisés sur le Quartier de la Défense. Dans ce contexte, le Quartier de la Défense se trouve dans une situation exceptionnelle puisque la demande placée pour ce seul secteur est en augmentation.

 

Le croissant ouest représente aussi une part importante des transactions réalisées. Un peu moins de 15% des mètres carrés placés l’ont été sur ce secteur. 

 

Ce sont principalement les surfaces de bureaux de plus de 5000 mètres carrés qui ont été impactées par la baisse de la demande placée.

Immobilier tertiaire 2020 : évolution des valeurs locatives

Malgré le contexte sanitaire on constate une stagnation, voire une légère augmentation des valeurs locatives sur certains secteurs géographiques de Paris. 

 

La plupart des zones et immeubles de bureaux de Paris, ont vu leur valeur locative rester stable en 2020. On constate toutefois une évolution positive de la valeur locative jusqu’à 100 euros du mètre carré sur le Quartier Central des Affaires.

 

La même tendance se dessine pour l’Ile de France. Globalement les valeurs locatives sont restées stables. Toutefois, on remarque sur certaines zones une légère augmentation notamment sur le Quartier de la Défense.

Immobilier tertiaire 2020 : état de taux de vacance

Avec un nombre de transactions amoindri, il est logique de voir l’offre en bureaux augmenter. De plus, le contexte sanitaire a provoqué la libération de certains bureaux. Certaines entreprises ont également dû revoir leur stratégie immobilière.

 

La proportion de bureaux vacants est donc en augmentation sur Paris et en Ile-de-France. Le taux de Vacance pour l’ensemble de l’Ile de France est d’environ 7%. Pour la ville de Paris, il est d’environ 4%.

 

Que ce soit pour Paris ou pour l’ensemble de l’Ile de France, le taux de vacance a baissé de 2 points en 2020 en comparaison avec l’année 2019. Toutefois cette baisse est à relativiser puisque ces taux de vacances pour 2020 sont inférieurs à certains taux de vacances annuels constatés au cours des années 2010.

Immobilier tertiaire 2020 : état de l'offre

Comme évoquée précédemment, la demande placée a globalement diminué sur Paris et l’Ile-de-France. De plus, la proportion de bureaux vacants a augmenté.

 

Il est à noter qu’il n’y a pas eu en 2020 un phénomène de résiliation massif des baux. Toutefois certains observateurs ont noté une augmentation des sous-locations de bureaux.

 

Ces deux facteurs sont mécaniquement liés à une augmentation de l’offre locative. Moins de bureaux ont trouvé preneurs donc plus de bureaux sont disponibles.

 

L’offre locative est supérieure par rapport à l’année 2019. Toutefois le niveau d’offre n’est pas excessivement élevé puisque le niveau de bureaux disponibles se trouve dans une moyenne haute en comparaison avec ce qui a pu être pratiqué sur la décennie 2010.

 

Cette augmentation de l’offre touche beaucoup moins l’offre de vente et l’offre globale sur les bureaux de plus de 1000 mètres carrés.

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Retrouvez toutes les actualités de LAMY Evaluation :

Actualités

Un expert immobilier, contrairement à un agent immobilier, se doit d’être indépendant des grands groupes immobiliers dans le cadre de ses missions.

Lire la suite

Le Pacte Dutreil vise à alléger le coût fiscal de la transmission d’une entreprise familiale. Il permet notamment de bénéficier d’une exonération d’impôt.

Lire la suite

Lors de la transmission d’une entreprise il est important de penser à la valorisation des actifs immobiliers. En effet, certains avantages en découlent.

Lire la suite