01.89.74.00.97

Rechercher

Succession : bien immobilier

Comment estimer la valeur d’un bien immobilier lors d'une succession ?

Pourquoi faire évaluer le patrimoine immobilier lors d’une succession ?

Suite à un décès, les héritiers désignés du patrimoine immobilier ont l’obligation de déposer une déclaration de succession dans les 6 mois, afin d’indiquer à l’administration publique s’ils désirent acquérir l’héritage et régler les impôts liés à cette succession. Cette déclaration permet donc à l’administration de calculer les frais de succession. Elle peut se faire sur l’honneur ou avec l’aide du notaire. Si celle-ci n’est pas rendue à temps ou présente des défauts, l’administration peut demander des indemnités de compensation.   

Succession immobilière

Quels sont les critères principaux dans l’évaluation d’un bien immobilier lors d’une succession ?

Le critère d’évaluation déterminant est la localisation du bien, en fonction de sa typologie. Il convient d’analyser à la fois les éléments physiques, environnementaux, économiques et juridiques du bien. L’évaluation d’un bien est d’autant plus complexe dans le cadre d’une succession avec les héritiers, car les biens ont très souvent une valeur sentimentale, souvent très différente de la valeur vénale.

Pourquoi recourir à l’évaluation professionnelle lors d’une succession ?

Les héritiers qui rendent une mauvaise évaluation immobilière s’exposent à un risque de redressement fiscal. L’administration bénéficie d’un délai de trois ans pour vérifier la valeur renseignée. De ce fait, une sous-évaluation volontaire est pénalisée entre 40 et 80% du montant des droits. Avoir recours à un expert permet d’avoir une évaluation de la valeur réelle du bien, évitant ainsi les conflits entre héritiers et avec l’administration. 

Combien coûte une évaluation ou estimation ?

L’évaluation et l’estimation sont deux choses distinctes. Une estimation est souvent donnée gratuitement en ne tenant compte que de certains facteurs de marchés et caractéristiques du bien. L’estimation donne une fourchette de valeur afin de se positionner sur le marché. Cette valeur peut convenir aux yeux de l’administration mais est contestable. 

 

L’évaluation est plus détaillée et s’intéresse aux caractéristiques environnementales, physiques, juridiques et économiques. Seul un expert immobilier est apte à rendre une évaluation ou expertise de valeur vénale, sur laquelle il engage sa responsabilité. Le prix d’une expertise varie en fonction du type de mission et de l’étendue de la mission. 

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Succession : bien immobilier

Comment estimer la valeur d’un bien immobilier lors d'une succession ?

Pourquoi faire évaluer le patrimoine immobilier lors d’une succession ?

Suite à un décès, les héritiers désignés du patrimoine immobilier ont l’obligation de déposer une déclaration de succession dans les 6 mois, afin d’indiquer à l’administration publique s’ils désirent acquérir l’héritage et régler les impôts liés à cette succession. Cette déclaration permet donc à l’administration de calculer les frais de succession. Elle peut se faire sur l’honneur ou avec l’aide du notaire. Si celle-ci n’est pas rendue à temps ou présente des défauts, l’administration peut demander des indemnités de compensation.   

Succession immobilière

Quels sont les critères principaux dans l’évaluation d’un bien immobilier lors d’une succession ?

Le critère d’évaluation déterminant est la localisation du bien, en fonction de sa typologie. Il convient d’analyser à la fois les éléments physiques, environnementaux, économiques et juridiques du bien. L’évaluation d’un bien est d’autant plus complexe dans le cadre d’une succession avec les héritiers, car les biens ont très souvent une valeur sentimentale, souvent très différente de la valeur vénale. 

Pourquoi recourir à l’évaluation professionnelle lors d’une succession ?

Les héritiers qui rendent une mauvaise évaluation immobilière s’exposent à un risque de redressement fiscal. L’administration bénéficie d’un délai de trois ans pour vérifier la valeur renseignée. De ce fait, une sous-évaluation volontaire est pénalisée entre 40 et 80% du montant des droits. Avoir recours à un expert permet d’avoir une évaluation de la valeur réelle du bien, évitant ainsi les conflits entre héritiers et avec l’administration. 

Combien coûte une évaluation ou estimation ?

L’évaluation et l’estimation sont deux choses distinctes. Une estimation est souvent donnée gratuitement en ne tenant compte que de certains facteurs de marchés et caractéristiques du bien. L’estimation donne une fourchette de valeur afin de se positionner sur le marché. Cette valeur peut convenir aux yeux de l’administration mais est contestable. 

 

L’évaluation est plus détaillée et s’intéresse aux caractéristiques environnementales, physiques, juridiques et économiques. Seul un expert immobilier est apte à rendre une évaluation ou expertise de valeur vénale, sur laquelle il engage sa responsabilité. Le prix d’une expertise varie en fonction du type de mission et de l’étendue de la mission.

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Retrouvez toutes les actualités de LAMY Evaluation :

Actualités

Le valeur d’usage est devenue une valeur clef dans l’immobilier tertiaire. Elle est constitutive d’un bien et peut dépasser sa valeur vénale.

Lire la suite

IFI 2021 : Depuis janvier 2018, l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a été remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Lire la suite

L’indemnité d’éviction vise à couvrir le préjudice causé par le défaut de renouvellement du bail. Elle sécurise le locataire.

Lire la suite