Tendance des prix de l’immobilier : Où se situe la France comparé au reste du monde en 2016-2017 ?

Si les prix immobiliers ont majoritairement connu une importante hausse vers la fin du 20e siècle, le déclin a débuté dans les années 2000. Le point sur ce marché en France et ailleurs dans le monde en 2016-2017.

Prix immobilier : évaluation par pays

Après la chute de 2007, le marché espagnol ne semble pas remonter la pente alors que les irlandais ont enregistré 34% de hausse à compter du second trimestre 2013.
Aux USA, une baisse de 19% s’est faite entre 2007 et 2012, suivie d’une hausse de 22%. A Chicago, les logements individuels ont subi une hausse moyenne de 63% à partir de 2012.
Du côté français, les résultats sont encourageants. En juillet 2016, 839 000 ventes de logements anciens, cumulées sur douze mois, ont été enregistrées. Ces chiffres dépassent largement les statistiques de 2007 et 2012, années pourtant propices au marché.

Anticipation de la chute des prix

Après trois trimestres de hausse constante, les prix en France chutent de 0,1% en comparaison avec le 1er trimestre 2016. Mais en un an, l’évolution reste positive (+0,6%). Selon Standard é Poor’s, le marché français devrait progresser d’environ 3% en 2017. Du côté de Xerfi, le rebond est estimé à +2,1% cette année.
Au Royaume-Uni, un indice annuel de +8,8% est évoqué. De nouveaux records ont été atteints selon UBS.
Chez les asiatiques, chaque pays évolue à son rythme. Alors que le Japon connaît le déclin depuis les années 1990, les prix s’envolent en Corée du Sud, du moins jusqu’au second trimestre 2012.
En Afrique du sud, la croissance est aussi rapide que continue, avec une hausse de 38% depuis 2012.

Prix de l’immobilier dans les grandes villes françaises

A Paris, les prix net vendeur des appartements s’élèvent à 7 974€/m² en décembre 2016, soit +3,1% comparé à décembre 2015.
A Cannes, le mètre carré s’élève à 5 404€, soit 0,9% de hausse en une année. Non loin de là, le marché d’Antibes affiche des prix moyens de 4 414€/m², ce qui équivaut à 1% de hausse en un an.
En novembre 2016, une évolution de +5,9% est notée à Lyon qui affiche un prix médian de 3 366€/m². Par contre, Marseille connaît -0,8% qui se traduit par une moyenne de 2 384€/m². Ce recul n’est toutefois pas aussi conséquent que dans les villes comme Mulhouse et Roubaix qui ont respectivement subi -6,7% et -4,8% de baisse.

Evolution des prix dans l’ancien et le neuf

La valeur des logements anciens connaissent une hausse trimestrielle de 1,2% et une amélioration annuelle de 1,8%. Les prix des maisons ont augmenté de 2% contre 1,4% en ce qui concerne les appartements.
La hausse trimestrielle dans le neuf est de 0,8% pour une augmentation de 0,9% sur un an. La hausse des prix des maisons avoisine les 2% tandis que la progression du côté des appartements est de 1,4%.

La tendance des prix de l’immobilier parisien

Les biens immobiliers semblent avoir une valeur en permanente hausse sur quatre trimestres consécutifs : +0,4%, +1,3%, +3% et +3,7% de fin 2015 au 3e trimestre 2016. Depuis début 2012, il s’agit de la plus forte remontée (+7%), avec une moyenne de 1,2% de hausse par trimestre.

divorce partage immobilier