Achat immobilier : Où trouver un studio à bas prix ?

Les statistiques ont révélé une chute des prix sur les six derniers mois. Les propriétés de faible superficie séduisent particulièrement les particuliers. Selon les rapports de Trouver-un-logement-neuf.com, de nombreuses villes allant d’Ajaccio à Versailles, en passant par Le Havre et la capitale sont de véritables mines d’opportunités immobilières.

Prix immobilier : une baisse un peu partout dans l’Hexagone

Une véritable aubaine pour les particuliers. Selon les études réalisées sur un semestre par Trouver-un-logement-neuf.com, les deux pièces et les studios ont connu une importante baisse de prix. L’opportunité se présente dans la plupart des villes françaises, avec un recul pouvant être aussi modeste que spectaculaire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la chute des prix va de 1% à plus de 24%.

Focus sur les studios

L’achat immobilier est particulièrement rentable dans certaines villes où le prix des studios a chuté de près d’un quart. Cela s’explique partiellement par l’important soutien prodigué par les programmes immobiliers. Du côté d’Ajaccio, la baisse a atteint les 23,5% de mai à novembre 2016. Les studios y sont de ce fait accessibles pour une moyenne de 98 500€. Au Havre, les prix tournent autour de 85 000€, ce qui représente -19% en seulement six mois.
Du côté des grandes villes, Nice et Paris sont en tête de liste. Les studios niçois sont accessibles pour un prix moyen de 123 500€ tandis que dans la capitale, les petites surfaces s’acquièrent pour environ 262 000€. Les baisses sont respectivement de l’ordre de 10% et 8%. Dans le 15e arrondissement de Paris, les experts ont noté -16,5% sur les six mois.

Les bons plans sur les T2

En ce qui concerne les deux pièces, la tendance baissière est également favorisée par les programmes immobiliers. Dans les Yvelines et plus particulièrement à Versailles, les T2 se vendent pour environ 344 500€, ce qui représente un recul de 24,5% sur les prix appliqués en mai. En Seine-Saint-Denis, notamment à Noisy-le-Sec, la baisse est de l’ordre de 13,5%, permettant l’achat d’un deux pièces pour environ 158 000€. A Bischheim, dans le Bas-Rhin, la moyenne s’articule autour de 116 500€, soit une baisse conséquente de 11,5%.
Les meilleures opportunités dans les grandes villes s’ouvrent principalement à Marseille et Lyon. Dans les 2e et 10e arrondissements marseillais, les baisses atteignent jusqu’à 15%. Dans les 2e et 8e arrondissements lyonnais, la chute des pris va jusqu’à 7,5%.

Top 10 des baisses les plus notables

Pour cerner les zones les plus intéressantes en termes d’achat de petites propriétés, il est plus aisé de se fier aux chiffres.
Versailles arrive donc en tête avec -24,5% sur six mois. Elle est suivie par Noisy-le-Sec (-13,5%) qui est elle-même talonnée par Bischheim (-11,5%). En quatrième position, on retrouve Anglet où les prix ont chuté de 10%. Vient ensuite Istres avec ses 9,5% de baisse. Francheville, Thionville et Villiers-sur-Marne sont à égalité avec -9% en moins sur les prix affichés. A Puteaux et Saint-Priest, la chute est plus « modeste » puisque les studios et T2 se vendent 8,5% moins cher qu’initialement.

 

divorce partage immobilier