Blog

Prix immobilier : une stabilité pour l’année 2017

Selon MeilleursAgents.com, la baisse des taux a exercé un effet de levier sur la hausse des prix tout au long de 2016. Néanmoins, les conditions d’octroi des crédits ne devraient plus avoir d’impact conséquent sur la demande. La stabilité des prix est donc pressentie pour 2017.

La tendance haussière de l’immobilier dans les grandes villes françaises

L’immobilier a connu la prospérité en 2016. Depuis 5 ans, la valeur vénale de biens situés dans les plus grandes villes de France ont enfin connu une progression notable. Bien que les prix se soient stabilisés à Marseille et malgré le recul de 0,9% à Strasbourg, la hausse reste palpable. Le baromètre du site MeilleursAgents.com indique une nette amplification fin 2016. A Nantes, les prix ont grimpé de 3,6%. A Paris, Bordeaux et Lyon les hausses sont respectivement estimées à 4.6%, 5% et 6.6%. La stabilité prévaut à Nice (+0,2%) mais aussi à Toulouse (+0,8%) ainsi qu’à Montpellier (+1%) et Lille (+1,2%). Rennes connaît une modeste progression de 2%. La tendance haussière n’a pourtant pas suscité une explosion des demandes si l’on se réfère à l’ITI (indice de tension immobilière).

L’incidence des taux sur le marché immobilier

La hausse des prix devrait logiquement être générée par un minimum de 2 acheteurs par bien immobilier proposé à la vente. 3,2 propositions d’achat pour un bien en 2011, moins de 1 acheteur potentiel en 2014 et une moyenne de 1,2 en 2016, telle est pourtant la réalité selon les études menées par MeilleursAgents.com. Ce sont des conditions propices à une baisse mais la chute des taux a influencé la tendance. Avec un pouvoir d’achat de +29% entre 2014 et 2016, les ménages avaient la capacité d’emprunter une somme plus conséquente pour la même mensualité.

Un dumping des prêts, en faveur des vendeurs et acheteurs

Bien que la demande ait été faible en 2016, le taux ayant reculé d’environ 1% a permis une nette augmentation du pouvoir d’achat. Ce dumping a été profitable aux 2/3 pour les acquéreurs et à 1/3 pour les vendeurs grâce à la hausse des prix.

Rétrospective des tendances sur les 5 dernières années

Sur les 11 grandes villes de France, 3 semblent stagner. A Paris, les prix moyens ont connu une forte augmentation courant 2010-2011. Strasbourg a tendance à se stabiliser. Marseille, par contre, semble perdre de son attractivité. Les villes de l’Ouest ont été les plus prospères sur 5 ans. Toulouse et Rennes ont connu une hausse de 10% tandis que Bordeaux a passé le cap des 17%.

2017 : les prévisions pour l’immobilier

MeilleursAgents.com estime que la tendance 2017 reposera sur trois facteurs : les taux, le marché de l’emploi et l’impact des élections. Le site table sur une hausse n’excédant pas les 2% en ce qui concerne les taux. L’emploi ne devrait pas connaître d’évolution majeure, toujours selon ce site immobilier. L’incertitude plane sur les conséquences des élections (présidentielles et législatives). Plus de 800.000 transactions dans l’ancien et une stabilité des prix, telles sont les estimations.

 

divorce partage immobilier

Posté par :



Lamy Expertise

À propos de Lamy Expertise :

Acteur majeur de l'expertise immobilière depuis 30 ans, LAMY Expertise éclaire et sécurise les décisions des particuliers. LAMY intervient partout en France et en Europe, en toute indépendance des groupes immobiliers ou financiers pour aider les particuliers sur les plans technique, économique et environnemental, mais aussi les professionnels, les entreprises et les tribunaux.