Comment estimer vos frais de notaire pour un achat immobilier ?

La réglementation impose qu’en France, toute vente d’un bien immobilier – qu’il s’agisse d’un logement neuf ou ancien, d’une maison ou d’un appartement – passe devant un notaire. L’enregistrement de la transaction entraîne des taxes et des frais, regroupés sous l’appellation générique “frais de notaire”. Comment calculer ces frais et en limiter le montant ?

frais notaire achat immobilier

Le principe des frais de notaire

Tout achat immobilier occasionne des frais de notaire. Ces frais doivent être payés par l’acquéreur, ainsi que le souligne l’article 1593 du Code civil. Ces frais prennent en compte les taxes applicables à la transaction immobilière ainsi que la rémunération du notaire, lequel se trouve être le garant de la collecte de ces taxes pour le compte du Trésor Public. L’homme de loi vérifie en outre que la transaction est bien enregistrée au cadastre et s’assure des droits du propriétaire sur son bien.

Le calcul des frais de notaire

Pour faire une estimation de ses frais de notaire lors d’un achat immobilier, il faut prendre en compte : la rémunération de l’homme de loi, les débours, c’est-à-dire les frais que le notaire doit payer à des tiers auxquels il fait appel, comme par exemple un géomètre-expert pour une expertise ou le syndic de copropriété, et les taxes dues au Trésor public. L’ensemble de ces frais représentent entre 7 et 8% du prix de vente d’un bien ancien. Le site officiel des notaires propose par ailleurs un simulateur en ligne qui calcule les frais en fonction du type de bien immobilier concerné, du département et même du type d’emprunt.

La rémunération personnelle du notaire

Moins de 20% des frais de notaire reviennent à l’étude notariale Sa rémunération comprend une partie fixe et une partie variable. Les émoluments proportionnels sont fixés par le décret du 8 mars 1978 et dépendent du prix de vente, selon un taux dégressif, auquel s’ajoute une TVA de 20%. Les émoluments fixes sont définis par le même décret : à chaque acte correspond un certain nombre d’unités de valeur, unité qui correspondent à un certain coût. Enfin, le notaire peut toucher des émoluments de négociation s’il avait reçu un mandat de vente pour le bien en question ou des émoluments de transaction s’il a mis en relation l’acquéreur du bien immobilier et le vendeur.

Les taux de taxation sur un achat immobilier selon les départements

Les taxes versées dépendent de la nature du bien. Pour un logement ancien, l’acquéreur du bien immobilier devra verser des droits de mutation, variant de 3,8 à 4,5%, une taxe communale de 1,20% et des frais d’assiettes équivalant à 0,09% du prix de vente. Pour un logement neuf, il devra payer une TVA de 20% sur le prix de vente et une taxe de publicité foncière de 0,715%.

Faire baisser les frais de notaire

Lorsque l’on passe par une agence immobilière pour acheter un bien, il est préférable de s’acquitter des frais d’agence en les mentionnant distinctement sur le compromis de vente ; ainsi, les frais d’agence pourront être déduits de la base taxable. On peut aussi faire sortir le mobilier de la base taxable, en mentionnant séparément les meubles laissés par l’ancien propriétaire.

divorce partage immobilier