Blog

Petite surface immobilière : vers la disparition des chambres de bonnes à Paris ?

A Paris, il y aurait environ 114.000 chambres de service, selon une note de l’Apur (Atelier Parisien d’Urbanisme) publiée fin 2015. La mairie de Paris regarderait ce parc de petite surface immobilière avec envie. La Ville de Paris, à la recherche perpétuelle de logements, a l’objectif de « transformer 1.000 chambres de bonnes d’ici 2020 ». Les ventes de ces micro-appartements, surtout concentrées dans les beaux quartiers de la capitale Paris, ont été divisées par deux en 20 ans.

A retenir au sujet des chambres de bonnes à Paris

  • En 20 ans, les ventes de ces micro-appartements de 9 à 13m2, généralement situés sous les toits des grands immeubles bourgeois, ont été divisées par deux en Ile-de-France.
  • En 1996, un peu plus de 4.300 chambres de service avaient été vendues dans la région parisienne.
  • En 2016, on ne comptait plus que 2.120 transactions pour les biens de ce type, selon une note publiée récemment par les notaires d’Ile-de-France.
  • Pour des 9 à 12m2 à Paris, le loyer charges comprises atteignait 500 euros par mois avant l’encadrement des loyers.
  • Aujourd’hui, on tourne davantage autour de 400 euros mensuels, soit 20% de moins

Un chambre de service à expertiser ?

Vous souhaitez connaître la valeur d’une chambre de service (chambre de bonnes) à Paris ou ailleurs. LAMY Expertise intervient pour évaluer le juste prix de l’immobilier à un instant t sur le marché. Sollicitez-nous : devis gratuit et sans engagement en cliquant-ici.

Posté par :



Lamy Expertise

À propos de Lamy Expertise :

Acteur majeur de l'expertise immobilière depuis 30 ans, LAMY Expertise éclaire et sécurise les décisions des particuliers. LAMY intervient partout en France et en Europe, en toute indépendance des groupes immobiliers ou financiers pour aider les particuliers sur les plans technique, économique et environnemental, mais aussi les professionnels, les entreprises et les tribunaux.